Néandertal et l’âge nucléaire


Hier soir, Envoyé Spécial rediffusait le docu réalisé il y a 5 ans à l’occasion des 20 ans de Tchernobyl. Témoignages, images chocs, archives rares… Franchement, du bon boulot. Mais une petite info technique est passée un peu vite en loucedé à la fin : la demi période du plutonium est de 245 000 ans.

Qu’est-ce que ça veut dire ? D’abord que nos envoyés spéciaux se sont sans doute trompés. D’après Wikipedia (le meilleur expert en physique nucléaire de ma connaissance), la demi période du plutonium 239, celui que l’on trouve dans les réacteurs nucléaires, est de 24 000 ans. Concrètement, ça veut dire que sur les 100 tonnes de plutonium radioactif encore sous le sarcophage de béton de Tchernobyl, il en restera encore 50 tonnes dans 240 siècles. Puis 25 tonnes dans 48 millénaires. Et encore 390 kilos… dans 192 000 ans ! Si l’on pouvait regarder aussi loin dans le rétroviseur de l’humanité, on verrait des Néandertaliens nous faire coucou de la main. Pendant tout ce laps de temps, Tchernobyl restera une menace hautement toxique.

Three Mile Island, Tchernobyl, Fukushima… Trois fois en 32 ans, l’humanité est passée tout près d’une catastrophe dont les conséquences ne se mesurent même plus à l’échelle du temps humain, mais des temps géologiques. Il faut croire que l’atome aura tout ou tard la peau de notre modèle de développement. Soit en nous empoisonnant, soit parce qu’il n’est plus possible sans son énergie.

Publicités

À propos de Newsman

Homme de presse le jour, je suis un maître dans l'art de passer inaperçu parmi mes pairs. Maréchal du Batonnage de Communiqués de Presse, Commander in Chief du "One Coup de Fil Paper", Grand Maître de l'Ordre du Maronnier, et j'en passe, ils me reconnaissent tous les lauriers qui ombragent les bas fronts des grands de l'information de notre époque. Pourtant... Tapis devant mon écran, camouflé derrière mes bésicles, en fait de pisse copie, je suis une vigile attentive qui guette l'information maltraitée, l'information humiliée, l'information oubliée. Celle qui mériterait la Une du 20 Heures, mais qui finit victime d'une brève bâclée, dans un filet d'encre sale, au pied d'une colonne en page 20. Alors quand vient le soir, et que le ciel flamboie, je redeviens... Newsman, le justicier masqué de l'information. Voir tous les articles par Newsman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :